5 avr. 2017

Nouvelles mesures de protection dans le parc marin

 

Dans le but d’harmoniser les vocations touristique et récréative du parc marin avec les objectifs de recherche, d’éducation et de conservation, les activités qui y sont pratiquées sont encadrées par le Règlement sur les activités en mer dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent (le Règlement) Adopté en 2002, ce règlement s’adresse à tous les usagers. Il dicte les bons comportements à adopter en présence de mammifères marins, notamment les espèces en péril comme le béluga du Saint-Laurent et la baleine bleue de l’Atlantique Nord.

En janvier 2017, ce règlement a été actualisé afin de continuer d’assurer la protection des écosystèmes du parc marin. Avec l’appui de nombreux intervenants des milieux, économique, environnemental et social, les changements apportés renforcent certaines mesures de protection du béluga et modifient les vitesses permises, les distances à respecter et les comportements à adopter en présence de baleines. Les changements apportés touchent tous les usagers du parc marin.

Voici les principales modifications au Règlement :

· Les comportements à adopter en présence de mammifères marins ont été précisés afin de mieux les protéger. Par exemple, il est interdit de passer entre un mammifère marin et son veau;

· Dans l’embouchure du Saguenay, la vitesse maximale permise est de 15 nœuds pour toutes les embarcations (cette limite est de 25 nœuds dans le reste du parc);

· Les motomarines, les aéroglisseurs et les sports nautiques de traction (ex : ski nautique, « wakeboard » et tubes nautiques) sont interdits dans le parc marin;

· Le nombre de bateaux d’excursion en mer pouvant être dans une zone d’observation a été limité à 10;

· Les pilotes de bateau d’excursion et les guides de kayak de mer doivent suivre une formation obligatoire sur le Règlement et réussir un examen annuel de connaissances afin d’obtenir une attestation pour opérer dans le parc.

 

Pourquoi interdire les motomarines, les aéroglisseurs et des sports nautiques de traction?

Cette mesure a été mise en place afin de favoriser la protection des mammifères marins. Les déplacements rapides et irréguliers de ces engins sont problématiques pour les baleines et les phoques, en particulier les bélugas et leurs petits, car ils ont du mal à évaluer leur trajectoire et à les éviter, ce qui augmente les risques de collision. Les sons émis par ces embarcations, particulièrement quand elles demeurent dans les mêmes secteurs pendant des périodes prolongées, peuvent également perturber la tranquillité des visiteurs et des riverains.

 

L’implication, la clé du succès

En actualisant le Règlement, les gestionnaires du parc poursuivent leurs efforts de conservation. Toutefois, cette mise à jour ne suffit pas à elle seule pour assurer la protection du milieu marin : l’implication et l’appui de tous les usagers sont nécessaires. Si vous visitez le parc marin, assurez-vous de connaître le Règlement et d’adopter des comportements responsables. Toute l’équipe vous remercie de votre engagement et de votre contribution.

 

 

Les bélugas donnent naissance durant l’été, surtout en juillet et août. C’est une période cruciale pour la survie des jeunes et de leurs mères. Les femelles ont besoin de tranquillité pour élever les nouveau-nés. Lorsque les bélugas s’approchent de votre embarcation, ils réagissent à votre présence et modifient leur comportement. Votre présence peut interrompre le repos, le repas ou même la naissance et l'allaitement.

Les dérangements répétés peuvent avoir un impact sur la survie des jeunes, la santé et la reproduction des bélugas. C’est pourquoi il est maintenant interdit de s’arrêter en leur présence à moins de ½ mille marin (926 mètres). On doit également garder une distance minimale de 400 mètres en tout temps. 

 

Plusieurs ressources sont disponibles pour plus d’information:

Notre site Web : parcmarin.qc.ca/proteger

Notre page Facebook : facebook.com/parcmarinSSL

Téléchargez le dépliant explicatif du Règlement

 

En cas de disparité, le texte du Règlement sur les activités en mer dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent prévaut sur les informations données dans ce document.