3 juil. 2017

Semaine de la Pêche du 1er au 9 juillet

 

Gilets de sauvetage et chapeaux qui portent chance

La Semaine nationale de la pêche aura lieu du 1er au 9 juillet en 2017 au Canada. Au cours de cette semaine, des journées spécifiques seront allouées à des milliers de Canadiens qui pourront ainsi s’adonner à cette activité légalement sans permis de pêche. Une telle occasion a permis à nombre d’entre nous d’attraper la piqure de la pêche, une grande tradition canadienne depuis des générations.

La popularité de cette activité est telle que plus de 50% des bateaux vendus au Canada le sont pour faire, en bonne partie, de la pêche. Les embarcations les plus populaires utilisées à cet effet sont des bateaux à moteur de moins de 6 mètres. On dénote d’ailleurs qu’entre 2009 et 2013, les bateaux de cette catégorie ont été répertoriés dans 26% des cas de décès associés à la navigation de plaisance, comme le rapporte le Rapport de 2016 sur les noyades de la Société de sauvetage.

Contrairement à la croyance populaire, le fait d’avoir un gilet de sauvetage à bord de son embarcation ne suffit pas à prévenir une catastrophe. En effet, dans 80% des pertes de vie associées à la navigation de plaisance, les victimes ne portaient pas leur gilet de sauvetage. Pensons, par exemple, qu’une vague, naturelle ou provenant d’un autre bateau, projette une personne dans l’eau et, de surcroit, éloigne son embarcation au loin la laissant au beau milieu du lac sans dispositif de flottaison, ce qui conduit à la noyade.

Il n’y a aucune raison de nos jours de ne pas porter un gilet de sauvetage. Les fabricants de tels dispositifs les conçoivent pour qu’ils soient confortables et qu’ils laissent une grande liberté de mouvement pour le lancer, sans compter qu’ils offrent des pochettes et des attaches pour y mettre toutes sortes d’accessoires de pêche à portée de la main. Il existe même des modèles de style camouflage!

Il existe aussi des gilets gonflables qui sont parfaits pour les pêcheurs. Ils sont légers et confortables et laissent beaucoup de liberté de mouvement. Certains sont activés manuellement, tandis que d’autres se gonflent automatiquement à l’immersion dans l’eau. On les trouve sous forme de veste ou de ceinture à la taille. Les seules conditions qui s’appliquent pour être conformes à la loi sont qu’ils doivent être portés et qu’ils ne peuvent l’être pour des activités où l’on risque de tomber dans l’eau et de se retrouver inconscient. De plus, il faut avoir 16 ans ou plus pour pouvoir les utiliser également.

Quel que soit le type de gilet de sauvetage choisi, l’adepte de pêche devrait en prendre soin comme si c’était son chapeau porte-chance, et se rappeler qu’il ne fonctionne que s’il est porté. Le Conseil canadien de la sécurité nautique comprend que nous sommes nombreux, nos familles et nos proches, à être accros de pêche. Nous voulons simplement que vous soyez tout aussi accros aux gilets de sauvetage!

Pour en savoir plus sur la semaine de la pêche, cliquez ici