11 juin 2018

SANCTION D'OTTAWA SUR LES PRODUITS AMÉRICAINS

 L'INDUSTRIE QUÉBÉCOISE PAIE LE PRIX FORT

 

 

 

Brossard, le 6 juin 2018 - En réponse à l'annonce du gouvernement du Canada d'imposer des contre-mesures envers les embarcations de plaisance en provenance des États-Unis, L'Association Maritime du Québec (AMQ) tient à manifester sa désapprobation suite à cette décision qui risque de se traduire par une hausse prohibitive des prix de bateaux pour le consommateur.

 

Qui plus est, la décision soutenue par le Premier ministre Trudeau de réagir par une hausse de 10% des tarifs douaniers sur les embarcations de plaisance en provenance des États-Unis est d'autant plus inquiétante qu'elle cible directement de nombreuses catégories d'embarcations de plaisance. 

 

« En tant que représentant de l'Association Maritime du Québec (AMQ), il m'importe de défendre au mieux les intérêts de notre industrie, mais aussi et surtout de nos plaisanciers. » a commenté M. Alain Roy, directeur général de l'AMQ. « Le plus surprenant dans tout cela, c'est que l'industrie nautique reste le seul secteur de produits récréatifs visés par cette mesure ce qui aura un impact non seulement sur le taux d'emploi de notre industrie et se traduira par conséquent par une hausse directe du prix final pour le consommateur québécois. » a rappelé M. Roy.

 

Liste des embarcations touchées par cette mesure :

 

Bateaux gonflables

Bateaux à voile, même avec moteur auxiliaire

Bateaux à moteur, autres qu'à moteur hors-bord

Bateaux à moteur hors-bord, autres bateaux et embarcations de plaisance ou de sport

 

Selon les derniers rapports de la National Marine Manufacturers Association (NMMA), l'industrie nautique canadienne, qui représente 10 milliards de dollars en valeur et emploie directement près de 75 000 personnes, se retrouverait directement affectée par une hausse de 10% des tarifs douaniers sur l'importation d'embarcations de plaisance. En effet, près de 65% du total des bateaux vendus au Canada sont fabriqués au États-Unis.

 

L'entrée en vigueur des tarifs canadiens est prévue pour le 1er juillet 2018. Les acteurs de l'industrie nautique tout comme les plaisanciers ont jusqu'au 15 juin pour manifester leur désapprobation envers cette mesure en interpellant leurs députés fédéraux. « Nous travaillons de concert avec toutes les associations nautiques au Canada ainsi que nos membres plaisanciers pour que cette mesure discriminante et contreproductive soit révisée en tenant compte des impacts économiques catastrophiques à venir pour notre province et pour l'avenir de la navigation de plaisance au Québec. Je rappelle que 43% de la population adulte au Canada pratique au moins une fois par année une activité nautique. C'est pourquoi nous affirmons qu'une très grande portion des consommateurs de notre industrie sera affectée par ces mesures. » a conclu M. Roy.

 

 

Statistiques de l'industrie nautique au Québec en 2016*

 

Valeur totale des embarcations vendues : 1.8 milliard de dollars

Produit intérieur brut pour le Québec : 915,3 millions de dollars

Total d'embarcations vendues : 7 662

Salaires et charges sociales: 475,5 millions de dollars

Total des taxes provinciales : 135,6 millions de dollars

Nombre d'emplois concernés : 12 960 dont 7 696 d'emplois directs

 

 

*Source : NMMA Canada, Rapport sur l'industrie canadienne de la plaisance - 2016

 

Crédit photo: AMQ