2 oct. 2017

LA NAVIGATION D’AUTOMNE – SUPERBE À CONDTION DE PROCÉDER PRUDEMMENT

Passé la Fête du Travail, l’un de vos rituels de fin de saison consiste probablement à remiser votre bateau pour l’hiver, mais vous vous privez peut-être du spectacle unique qu’offre la navigation d’automne. Alors que la température de l’eau chute, la baignade et les sports nautiques sont moins attrayants, certes. Cependant, les couleurs d’automne sont rien de moins qu’éclatantes et les mouillages achalandés de juillet et d’août deviennent souvent des havres de calme. Pour les adeptes de pêche, la présence de poissons friands de nourriture en prévision de l’hiver est une occasion rêvée. Vous devez toutefois être conscients des conditions particulières à cette période de l’année. Voici donc quelques précautions sur lesquelles l'Association Maritime du Québec et le Conseil canadien de la sécurité nautique vous suggèrent de prendre afin d'assurer votre propre sécurité et de profiter pleinement de cette période.

1. Avant de partir,  vérifiez les prévisions météo. Les masses d’air chaud et d’air froid qui se côtoient peuvent provoquer de forts vents soulevant des vagues pouvant être dangereuses pour les petites embarcations. Le brouillard peut également rendre la navigation difficile. Dans ce cas, prenez le soin de naviguer à vitesse réduite et faites entendre votre klaxon à intervalles régulières afin d’alerter d’autres navigateurs de votre présence.

2. En octobre, les températures de jour peuvent être très confortables, mais résistez à l’envie de ressortir les t-shirts et les bermudas. Des vêtements chauds sont de mise car ils vous offriront une meilleure protection en cas de chute dans l’eau et ils retarderont les effets de l’hypothermie. Rappelons qu’une chute accidentelle en eau froide provoque un choc immédiat, le choc hypothermique. Il est alors important de ne pas paniquer. Il vous faudra peut-être une minute ou un peu plus pour reprendre le contrôle de votre respiration, mais vous aurez ensuite entre 10 et 15 minutes avant que vos bras et vos jambes perdent de leur motricité. Ces minutes  sont précieuses pour vous sauver vous-même, même en eau très froide. Plus important encore, porter un gilet de sauvetage approuvé, conventionnel ou gonflable, sera déterminant car il vous maintiendra à flot quoiqu’il arrive.

3. Assurez-vous de laisser un plan de navigation à une personne de confiance sur terre qui saura quoi faire si vous tardez à revenir à bon port. Une radio VHF ou un téléphone cellulaire sont également des appareils précieux à avoir pour obtenir de l’assistance en cas de problème. Vous devriez également avoir à bord quelques outils ainsi que des pièces de rechange pour corriger de simples défaillances, ce qui peut éviter qu’une bête panne vous immobilise sur l’eau.

4. Assurez-vous que votre bateau et son moteur sont en bon état de fonctionnement. L’essence qui contient de l’éthanol peut faire que de l’eau contamine le réservoir de carburant. Si de l’eau dans les conduites d’essence gèle, l’alimentation en carburant vers le moteur sera coupée. Ajoutez au réservoir un additif conçu pour prévenir ce genre de problème. Dans le cas des embarcations à moteur ayant un réservoir portable, il est recommandé d’en avoir un supplémentaire en réserve.

5. Les niveaux d’eau peuvent avoir diminué en fin de saison, en particulier si l’été a été chaud et sec. Certains de vos lieux de pêche préférés, en eaux peu profondes, risquent de ne plus être accessibles à cette période de l’année. Il est également important de garder un œil attentif pour déceler la présence de débris ou de morceaux de glace qui pourraient endommager la coque d’un bateau qui file à bonne vitesse.

Il n’y a pas de raisons pour ne pas profiter des splendeurs de l’automne. Il faut simplement garder à l’esprit ces quelques précautions. Elles vous vaudront d’impérissables souvenirs d’ici la venue de dégel printanier.

Pour en savoir plus sur les risques liés à la navigation, regardez ce court vidéo réalisé par l'Association Maritime du Québec et visitez la section des Trucs et conseils aux plaisanciers de notre site. 

Visitez également le site Plaisancieraverti.ca pour vous tenir informé des équipements sécuritaires requis selon votre type d'embarcation.